Gatineau, Vision centre-ville
Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com
POUR MANGER ET SORTIR POUR MAGASINER POUR DORMIR SERVICES

Historique du centre-ville

1610 - 1800 - Expéditions

Surnommée par les Algonquins « Mahamoucébé » (qui signifie « la rivière du commerce »), la rivière des Outaouais joue déjà le rôle, avant l’arrivée des Européens, de l’une des plus importantes voies commerciales navigables d’Amérique du Nord. Les seuls accès à la terre ferme entre les chutes Rideau et des Chaudières sont situés sur la rive nord de la rivière, donc sur l’île de Hull.

Les « brigades » de canots empruntaient le sentier de portage qui longeait les abords de l’île.

 

1800-1875 D’un village à une ville 

L’ère industrielle a fortement marqué le paysage de l’île de Hull. Profitant de l’énergie hydrique offerte par la rivière des Outaouais et le ruisseau de la Brasserie, les industries s’installent en grand nombre aux abords des cours d’eau ceinturant le développement urbain et créant une barrière physique entre les fonctions urbaines et les berges. La ville est alors perçue comme une ville industrielle. Dix ans après le grand feu dévastateur de 1900, l’île est presque entièrement urbanisée. En 1950, la population de l’île, essentiellement ouvrière, se chiffre à 25 000 habitants.

  

1875-1960 - Industrialisation de l’avant à l’après-guerre 

Fondateur de Hull, Philemon Wright s’installe avec quatre autres familles aux abords de la chute des Chaudières sur l’île de Hull en 1800. En 1875, la Cité de Hull reçoit sa charte.

D’abord agriculteur, Wright devient très tôt commerçant de bois et propriétaire de la presque totalité de l’île. La colonie agraire prend alors des allures de village forestier avec ses hôtels, son magasin général, ses entrepôts et ses écuries.

En 1850, les premières scieries s’installent en Outaouais. Hull voit s’édifier des scieries, dont la plus prospère appartient à Ezra Butler Eddy.

  

1960-2000 - D’une ville industrielle à une ville administrative 

Les années 1960 se caractérisent par des décisions locales et gouvernementales qui vont radicalement transformer le paysage urbain de Hull. C’est à cette époque que la Commission de la Capitale nationale reçoit le mandat de mettre en oeuvre le plan Gréber. La perception du centre-ville de Hull change : il fait désormais partie du territoire de la Capitale du Canada. Au cours des années 90, plusieurs mesures ont été prises pour la revitalisation de la promenade du Portage et du centre-ville.

À la fin des années 1960 et au début des années 1970, les gouvernements procèdent à des expropriations pour ériger de nouveaux édifices administratifs et mettre en place de nouvelles infrastructures routières. Ces interventions ont nécessité le déplacement de plus de 3000 personnes.

Les dernières interventions d’importance sont l’ouverture du Musée canadien des civilisations (1989) et la mise en place du boulevard de la Confédération (1985-2000). Ces réalisations ont eu pour effet de créer un pôle de destination avec une vue imprenable sur la colline parlementaire, sans véritable lien avec les fonctions du centre-ville de Hull.

 

2000 - Aujourd’hui -  Coeur de la ville de Gatineau et de la capitale nationale 

En 2002, le gouvernement provincial abolit la Communauté urbaine de l’Outaouais et crée la nouvelle Ville de Gatineau en fusionnant les villes d’Aylmer, de Hull, de Gatineau, de Masson-Angers et de Buckingham.

En 2005, l’île de Hull est reconnue comme le coeur de la ville de Gatineau. De même, la Commission de la Capitale nationale l’intègre à son Plan de secteur du coeur de la Capitale du Canada. Cette double reconnaissance aura une incidence incontournable sur le futur développement du centre-ville.

 

 

 

 

 

 
ACCUEIL

ACCUEIL ÉVÉNEMENTS COMMERÇANTS OÙ NOUS TROUVER VISION CENTRE-VILLE MÉDIAS OFFRES D'EMPLOIS NOUS JOINDRE